Quatre manches ont été courues à l’occasion de la première journée de régate dans des conditions délicates, avec de grosses bascules de vent rendant le jeu plus complexe, sur le plan d’eau serré de Singapour.

L’équipage continue sa progression en terminant 4ème de cette première journée de course.

Realteam a mené la flotte jusque la dernière manche, mettant à profit son expérience de la régate par petit temps et mer plate. Mais sur des parcours si confinés, la moindre erreur peut coûter très cher et son mauvais départ dans la dernière manche lui a fait perdre sa pole position.

“C’est plus difficile que de régater sur le lac”, confie Jérôme Clerc, dont l’équipe termine néanmoins la journée à une belle quatrième place. “Les buildings rendent les changements difficiles à prévoir et tout évolue très vite sur ces parcours. Il faut en permanence bien naviguer. Parfois vous faites une seule erreur et vous ne parvenez plus à suivre la flotte. Vous vous retrouvez relégué à la dernière place. Il faut tout le temps être vigilant”.

Depuis leur arrivée les régatiers ont pu profiter du regard extérieur de l’expérimenté Etienne David, qui les suivi sur l’eau à chaque sortie. Etienne David à la responsabilité des projets voiles chez TeamWork. Il s’occupe notamment du coaching de Justine Mettraux, ainsi que de la gestion logistique du catamaran Ventilo M2.

Il déclare : « En premier lieu, je suis bluffé par le professionnalisme, la volonté et l’esprit d’équipe de Realteam dans un environnement aussi professionnel. Au niveau des manoeuvres, tout est en place après seulement un acte et c’est admirable. Tout le talent nécessaire est là.  Il faut maintenant trouver les bons modes de fonctionnement pour progresser en toute sérénité. »

En savoir plus sur les résultats : http://www.extremesailingseries.com/results

 

Photo copyright: Extreme Sailing Series