Grâce à deux victoires lors des Grands Prix de Nyon et de Mies, l’équipe lausannoise domine le classement général provisoire du TF35 Trophy.

 

Brillamment emmenée par Jérôme Clerc, Realteam Sailing s’est dépassée et a offert un scénario très enthousiasmant ce printemps. Comme lors du Grand Prix d’Ouverture où elle avait terminé au 2ème rang, l’équipe a pu capitaliser sur sa solide préparation en amont pour s’illustrer durant le bal volant des voiles. Elle s’est ainsi imposée à la mi-mai lors du Grand Prix de Nyon en signant 4 victoires en 7 manches, avant de faire coup double début juin au Grand Prix de Mies avec 3 victoires en 7 manches, malgré une météo qui a retenu son souffle.

Cette réussite est le résultat d’une cohésion sans faille et d’un zeste de créativité : le cocktail parfait pour affronter des concurrents redoutables sur les eaux du Léman. A chaque régate, l’équipe parvient à tirer le meilleur de ses marins, elle est équilibrée et soudée. Sur le lac, les choix stratégiques du tacticien Sébastien Col ont payé. « Nos atouts sont la vitesse et les manœuvres dans le vent fort, confie-t-il. Il nous reste à progresser dans un vent plus léger. Tactiquement, je m’attache à utiliser nos forces quand cela est possible. Le reste du temps, je manage la prise de risque dans l’idée d’avoir des résultats réguliers en évitant les grosses erreurs. »

Victoire Mies

 

Y a pas le feu au lac

Ces bons résultats permettaient d’appréhender le Bol d’Or Mirabaud sereinement et avec l’espoir de décrocher ce trophée tant convoité pour la deuxième fois après 2012. Malgré la pétole, cette absence de vent qui joue des tours à toute la flotte, Realteam Sailing s’est battue avec détermination pendant près de 13 heures. La tactique privilégiée de longer la côte suisse du Léman à l’allée puis côte française au retour s’est avérée payante. « La course a été intense du début à la fin, souligne le co-skipper Jérôme Clerc. Après un départ difficile, l’équipe a réalisé une superbe remontada pour se battre aux avant-postes, notamment sur la dernière ligne droite. »

Mais le facteur chance durant un Bol d’Or n’est jamais négligeable, d’autant plus si la course est serrée à quelques mètres de l’arrivée. Il faut se trouver au bon endroit, au bon moment  comme lors d’une séance de tirs au but  et gagner la dernière transition. Cette fois-ci, un coup du sort a donné fatalement l’opportunité aux autres concurrents de prendre un avantage décisif et a permis à Ylliam XII Comptoir Immobilier de décrocher la victoire sur le fil. Avec un parcours presque sans faute, Realteam Sailing termine 5ème du Bol d’Or Mirabaud, dans un mouchoir de poche avec les autres TF35.

 

Des actions durables concrètes

Dans un autre registre, Realteam a saisi l’opportunité de cette année 2020 très particulière pour ralentir, observer, réfléchir et repenser ses actions quotidiennes, ce qui n’est pas un exercice facile. Cette approche porte un nom : Real Impact. « Real Impact c’est agir de manière responsable et durable, en donnant du sens à chacune de nos actions », explique Esteban Garcia, propriétaire et co-skipper de l’équipe. Tous les marins ont immédiatement adhéré à cette démarche avec beaucoup d’enthousiasme et de motivation.

Jérôme Clerc rappelle le message porté par Realteam Sailing sur ses nouvelles voiles : « Le sport peut aussi être vecteur de changement qu’il soit social, environnemental ou culturel. Notre but est de véhiculer ces valeurs, notamment en naviguant aux couleurs de Léman hope. Avec toute l’équipe, ça renforce notre envie d’aller toujours plus loin. » Gagner sur le lac et redonner l’espoir aux enfants en rémission du cancer : c’est l’objectif de Realteam Sailing.

 

Realteam Sailing vous souhaite un bel été et se réjouit de vous retrouver pour le prochain Grand Prix, dès le 9 septembre à Scarlino en Toscane!

 

Crédit photos : Loris von Siebenthal