A Nyon, les concurrents au Grand Prix Realstone ont joué avec le vent pour courir six manches en trois jours. Malgré des conditions compliquées, Realteam Sailing maintient sa quatrième place au général, ex-aequo en nombre de points avec la troisième équipe du classement. Un week-end constructif, rythmé par une soirée inoubliable à la Société Nautique de Nyon, aux couleurs de Realstone.

Realteam Sailing s’est engagé dans ce Grand Prix Realstone avec une bonne dynamique, très concentré sur les départs. Sur les trois manches courues le vendredi, les passages de bouées ont joué des tours à l’équipe : « Nous manquons de précision sur ces entonnoirs », explique le coach Daniel Souben, qui reste positif sur l’évolution de Realteam Sailing. « Par rapport au Grand Prix d’ouverture, l’équipage est en nette progression. Les entraînements dans cette nouvelle configuration commencent à porter leur fruits », poursuit-il.

Le lendemain, Realteam Sailing se retrouve en difficulté à plusieurs reprises, jouant en-dessous de son niveau habituel. Denis Girardet, qui est de retour à bord à la tactique, est formel : « La flotte est très serrée, il est essentiel de partir en position de force. Nous devons nous montrer plus opportunistes pour passer devant. » Un constat partagé par Jérôme Clerc, qui songe déjà à la suite du championnat. « Les deux prochains rendez-vous sont de longues courses (Genève-Rolle-Genève et Bol d’Or Mirabaud). Une stratégie différente, un autre type d’entraînement : nous regardons devant », sourit-il.

Compliqué en termes de météo, ce Grand Prix Realstone a vu les concurrents rester à terre le dimanche. Realteam Sailing termine donc quatrième au classement du week-end, ainsi qu’au général – à égalité avec Eleven Sailing Team en nombre de points. La prochaine étape du D35 Trophy se tiendra le samedi 8 juin, lors de la Genève-Rolle-Genève.