Le D35 Trophy a été clôturé ce week-end avec le Grand Prix Realstone, accueilli par la Société Nautique Nyonnaise. Des conditions musclées pour les concurrents, qui ont trouvé à terre un chaleureux réconfort prodigué par la désormais traditionnelle soirée Realstone. Realteam est 4e à l’issue des trois jours, prenant ainsi la 5e place du circuit 2018.

Du vent, du contact… et une ambiance inoubliable à terre. A Nyon, les neuf concurrents du D35 Trophy ont bouclé cette dernière étape avec brio. Après une première journée orpheline de manche – la faute à une brise trop soutenue, le Grand Prix Realstone a concrètement démarré le samedi. Une première manche difficile dans un vent faible et très instable, sur laquelle Realteam perd trois places après la dernière bascule de vent. Après quelques heures de patience à terre, les équipages retournent sur l’eau. Un enchaînement parfait pour Realteam, qui remporte la manche.

Le lendemain, les conditions tendent à l’extrême. « Le terme adéquat ? Des régates de gladiateur », sourit le barreur Esteban Garcia. Dans une brise qui monte creshendo jusqu’à 20 noeuds, l’équipage bataille ferme pour rester dans la course. A l’issue de six manches intenses dans une flotte toujours plus acérée, Realteam termine 4e du Grand Prix Realstone.

Quant au classement du circuit, l’objectif de la saison est atteint. « Nous visions le top 5, et nous y sommes, » annonce le skipper Jérôme Clerc. « De plus, Realteam est ex-aequo de points avec Swisscom, 4e au classement. Je crois que nous pouvons apprécier le travail effectué pendant la saison, » ajoute-t-il. Esteban Garcia confirme : « Nous avons réalisé une belle progression. Il reste quelques petites erreurs à corriger ; nous allons poursuivre nos efforts et viser le podium pour 2019. »

Un grand prix de clôture apprécié par tous, tant sur l’eau qu’à terre. Realteam se concentre désormais sur la dernière étape du GC32 Racing Tour, qui se tiendra du 10 au 14 octobre à Toulon.

Photo : Loris von Siebenthal