Le GC32 Racing Tour s’est arrêté à Lagos, au Portugal, pour la seconde étape du championnat. Un plan d’eau qu’il a fallu apprivoiser, face à une flotte toujours plus serrée. Realteam termine cette étape au pied du podium, à égalité avec l’équipe menée par Ben Ainslie. Sur le Lac de Garde, le team Flying Phantom est revenu sur le devant du tableau, malgré quelques épisodes compliqués côté matériel. Realteam#1 termine ainsi la Foiling Week 2e ex-aequo avec le 1er.

En GC32, l’étape portugaise a commencé fort. « On a du prendre un ris pour la quatrième manche de la journée », raconte Jérôme Clerc, skipper. Dans 18 noeuds, Realteam évolue en dents de scie sur un plan d’eau compliqué, se plaçant à deux reprises dans le peloton de tête. Mise en difficulté sur les placements, l’équipe termine cette première journée 4e au général.

Le lendemain, il ne manque pas grand chose à Realteam pour resserrer assez l’écart avec ses concurrents. A la fin de cette journée, le coach Daniel Souben est catégorique : « Il faut monter le niveau d’un cran. On manque encore de précision, mais nous ne sommes pas très loin du but ». La troisième journée débute dans des conditions instables à nouveau, et pourtant Realteam reste concentré du début à la fin : un départ volé dernier au vent et une 4e place à l’arrivée de la première manche. Puis l’équipe enchaîne : 2-2-3, remontant ainsi au général à la 3e place du tableau.

Et pourtant… rien n’est gagné d’avance. La dernière journée sur le plan d’eau de Lagos se termine de manière un peu abrupte pour Realteam. De belles conditions, une belle remontée sur les premières manches (5-3-4-2), puis quelques manoeuvres approximatives font perdre à l’équipe de nombreuses places (6-6). « Un décrochage du foil nous a été fatal », explique Daniel Souben. « Il faut cependant rester positif : nous sommes à égalité avec Ben Ainslie », poursuit-il en souriant. Notons également une belle pointe de vitesse à 24.62 noeuds, qui place Realteam 2e lors de l’Anonimo Speed Challenge. Au classement général du GC32 Racing Tour, Realteam conserve sa deuxième place.

Sur le Lac de Garde, l’équipe de Realteam#1 a vécu elle aussi d’intenses aventures en Flying Phantom. « On a commencé par démâter mercredi », raconte Bruno Barbarin. A la barre du FP, il navigue avec Bryan Mettraux pour l’édition 2018 de la Foiling Week. Après avoir trouvé un mât de remplacement et préparé à nouveau le bateau, l’équipe est prête pour les régates du jeudi… qui sont annulées, faute de vent.

Les affaires reprennent donc le vendredi, pour deux manches. Au cours de la seconde, c’est le bout-dehors qui explose sous la pression. Bruno et Bryan ne se démontent pas pour autant : « On a straté le bout-dehors de réserve, en espérant que cela tienne jusqu’à dimanche… » Pari gagné pour Realteam#1, qui enchaîne les bons résultats (1-1-2) le samedi, avant de répéter la performance le dimanche. A l’arrivée, Realteam termine 2e à égalité avec le 1er, sur un podium 100% hélvétique.