Malgré une configuration nouvelle – qui a évolué au cours même de l’événement, dans une flotte toujours plus acérée, Realteam a tiré avec brio son épingle du jeu. L’équipe se hisse sur la seconde marche du podium de la GC32 Villasimius Cup. A un point du vainqueur, Realteam réalise une belle performance dans des conditions difficiles.

L’étape sarde du GC32 Racing Tour 2018 restera dans les mémoires. Tout d’abord, la configuration de l’équipage est particulière pour cet événement. Avec l’approche imminente d’un heureux événement, Jérôme Clerc cède la barre à Arnaud Psarofaghis, et c’est Loic Forestier qui endosse le rôle de skipper. Puis les conditions: 25 noeuds pour débuter les hostilités. On peut dire que les dieux se sont déchaînés, renversant au passage le bateau d’Argo. Un bon déroulé dans cette première journée met en confiance l’équipe qui, malgré une erreur de réglages dans la première manche lui faisant perdre quelques précieuses longueurs, se remet vite dans le jeu. 

Le lendemain, les résultats sont fluctuants, et pourtant Realteam pointe au troisième rang à la fin de la journée. Mais l’équipe ne lâche rien et reste concentrée pour la troisième journée de la coupe. Il reprend deux points sur le leader, gagne deux manches et gagne encore une place au classement. Avec une ombre au tableau : le n°1 Arthur Cevey se blesse à la main lorsqu’un winch casse pendant une manoeuvre. Plus de peur que de mal au final, mais il faut trouver un remplaçant. Realteam fait la meilleure journée de la flotte, le classement est serré.

C’est le jeune Florian Trüb qui rejoint l’équipe le dimanche matin. Habitué à une méthodologie similaire, il s’intègre très vite. Realteam remporte les deux premières manches de la journée. Puis l’équipe suisse fait troisième sur les deux manches finales, ce qui lui fait garder sa deuxième place au classement… à un point de la première. « Il nous a manqué très peu pour y arriver », déclare le coach Daniel Souben. « L’équipe a fait un superbe travail, nous pouvons en être fiers ». Un travail à tous les niveaux, tant sur l’eau qu’à terre. Les deux préparateurs, Jeff Kerleguer et Christian Vaudelin, ont oeuvré d’arrache-pied pour permettre à l’équipe navigante de réaliser cette performance. Quant au skipper de cette étape, Loic Forestier, il conclut sur une note enthousiaste : « C’est une magnifique expérience, tant sur le plan humain que sportif. L’équipe a tout donné pour atteindre ce résultat malgré les aléas, et j’ai fait de mon mieux pour l’accompagner. »

Realteam reste à la seconde place au classement du GC32 Racing Tour. La dernière étape du circuit aura lieu à Toulon, du 10 au 14 octobre. D’ici là, Realteam régatera sur le Léman, en D35 (Grand Prix Realstone présenté par le Musée du Léman) et en Flying Phantom (Open du Yacht Club de Genève).