Le 18 juin dernier, l’écurie lausannoise s’est réunie pour la toute première mise à l’eau de son TF35. Dans une ambiance familiale, les membres de l’équipage ont joué les guides pour présenter le catamaran aux invités. Retour sur une fin d’après-midi ensoleillée et pleine d’émotion.

Realteam Sailing attendait cet événement depuis de nombreuses semaines. C’est donc avec beaucoup de joie que l’écurie lausannoise s’est retrouvée au chantier naval de Mies, jeudi 18 juin aux alentours de 16h, afin de mettre à l’eau son TF35 pour la toute première fois.

En réponse aux mesures sanitaires en vigueur, la grande fête publique initialement prévue pour une telle occasion a laissé place à une réunion plus intimiste placée sous le signe de la joie, réunissant la grande famille de Realteam Sailing. Aux côtés du propriétaire et skipper Esteban Garcia, du directeur de l’équipe et co-skipper Jérôme Clerc et de tout leur team, les directrices et directeurs des différentes sociétés de Realstone Group, sponsor principal de l’écurie, étaient également de la partie.

Alors que le catamaran était encore hors de l’eau, suspendu à une grue, les membres de l’équipage se sont transformés en guides. Chacun a ainsi pu dispenser des explications aux convives, répartis en petits groupes, quant aux spécificités de ce nouveau joyau de technologie. Tout le monde était curieux de découvrir le TF35, même la petite Célestine, fille Jérôme Clerc, qui a apprécié les qualités de trampoline du filet du bateau.

«Ce n’était finalement pas si mal cette pause forcée, car on a ainsi eu le temps de bien travailler sur le bateau, a reconnu Jeff Kerleguer, le préparateur technique, au détour d’une explication. Quand on reçoit un bateau tout neuf, il y a évidemment beaucoup de petites choses à régler. Ce qui a été fait sur le TF35 durant les trois derniers mois n’aurait pas pu être fait avec le calendrier qui était prévu pour la saison 2020. Du coup, le bateau devrait déjà être plus performant de ce qu’il aurait été. En tout cas, on l’espère!»

Soudain, à 17h40, le grand moment tant attendu est arrivé. Sous les regards émerveillés de l’équipe et des invités, la grue a lentement posé le TF35 sur les eaux du lac Léman, où il a rejoint quelques canards intrigués.

«Après cette période particulière de confinement, on a l’impression que le soleil revient, confiait Esteban Garcia. La mise à l’eau c’est un moment d’émotion. Il y a toute l’équipe technique qui voit le fruit de son travail.» Puis le fondateur de Realteam Sailing de poursuivre avec une touche d’humour: «Le bateau a l’air de bien flotter, c’est nécessaire. On est tous très heureux de le voir briller sur le lac.»

La même satisfaction se percevait dans la voix de Jérôme Clerc. «Aujourd’hui c’est un grand jour, soulignait-il. Le bateau est dans l’eau après trois ans de réflexion et de développement. Alors on se réjouit de partir sur l’eau!» Ce qui a été fait dès le lendemain.