À l’occasion de la 79è édition du Bol d’Or caractérisée par une bise soutenue, Realteam termine troisième du classement général, complétant la course en 5:19:23 à bord de son catamaran à foils le GC32. Il s’agit de son meilleur temps en sept participations. En D35, Realteam se classe douzième avec un très bon début de course dans le trio de tête.

Pour défier les voiliers les plus rapides de la course avec son catamaran high-tech, le GC32, il fallait à Realteam pouvoir compter sur une forte bise. Celle-ci a bel et bien soufflé, mais avec les variations typiques que nous réserve le lac Léman.

Parti avec une certaine retenue au moment du départ massif donné à 10h samedi matin, le GC32 de Realteam – seul modèle du type inscrit dans sa catégorie – se met rapidement à la vitesse tenue par ses concurrents en D35. Il les suit de très près, voguant entre la 5è et 8è position. Mais alors, une brusque accalmie du vent à l’approche de Lausanne le met en difficulté ; il perd rapidement des mètres, face à des D35 qui ont une meilleure capacité d’adaptation à des conditions plus légères.

Jérôme Clerc, à la barre, explique : « En raison de l’affaiblissement du vent, nous avons été en perte de vitesse sur toute la tranche allant de Lausanne à Lausanne en passant par Le Bouveret. Ce qui nous a valu de passer la marque du Bouveret en 9è position, 20 minutes derrière les premiers ».

Sur le retour, franchissant la ligne de démarcation Lausanne-Evian en 10è position encore, les conditions tournent alors en sa faveur. Le GC32 put dévaler le grand lac de façon spectaculaire et gagner 8 minutes sur son retard. Il enregistrera une 4è position au niveau de Rolle – de quoi mettre une certaine pression sur le groupe de tête.

L’équipage continuera à resserrer l’écart mais la course touche gentiment à sa fin. Le GC32 de Realteam franchira la ligne d’arrivée en 3è position, 8 minutes derrière Ladycat et 3 minutes devant Zen Too.

Vidéo

Du côté de l’équipe D35 de Realteam, sa performance commence sur une très bonne note. Le bateau – barré pour l’occasion par Loic Forestier – exécute de bonnes manœuvres et se positionne dans le trio de tête pendant une bonne heure et demie. Il passe ainsi la ligne Rolle – Thonons-les-Bains en 3è position, environs 3 minutes derrière le duo Alinghi et Ladycat. Or la baisse de vent pré-lausannoise lui sera fatale : le choix tactique ne sera malheureusement pas le bon et les bateaux suivants s’en serviront pour le dépasser aisément.

Relégué à la 14è place au passage de Lausanne, le D35 de Realteam n’arrivera pas à combler son retard. Il maintiendra néanmoins son écart stable tout au long de la course et terminera 12è du classement général et 9ème parmi les D35 – 40 minutes derrière le vainqueur Alinghi.

« Même si le résultat n’y est pas, c’était somme toute une belle course au vu des conditions de vent et tous les risques liés. Nous avons payé cher notre petite erreur à Lausanne, mais c’est le jeu et l’expérience reste passionnante » conclut Loic.

Grand bravo aux deux équipages !!
GC32: Jérôme Clerc (barre), Lucien Cujean, Esteban Garcia, Rémi Aeschimann, Christophe Carbonnières, Janik Roempp
D35: Loic Forestier (barre), Bruno Barbarin, Cédric Schmidt, Nathalie Brugger, Bryan Mettraux, Romuald Hausser

Crédit Photo: Nicolas Jutzi et Yves Ryncki